Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Hulin (Nicole). Culture scientifique et humanisme. Un siècle et demi d’engagement sur le rôle et la place des sciences

Paris, L’Harmattan, 2011, coll. « Histoire des sciences humaines », [préface d’Yves Quéré]
Caroline Ehrhardt
p. 181-182

Texte intégral

  • 1 Nicole Hulin (dir.), Physique et humanités scientifiques. Autour de la réforme de l’enseignement d (...)
  • 2 Nicole Hulin, Les femmes, l’enseignement et les sciences. Un long cheminement (XIXe-XXe siècle), P (...)

1Cet ouvrage est consacré aux questions posées par le développement de l’enseignement des sciences dans le secondaire du début du XIXe siècle au milieu du XXe siècle. Prolongeant l’œuvre déjà fort riche de Nicole Hulin, il est organisé en sept chapitres thématiques. Le premier aborde la question des places respectives des lettres et des sciences, le second celle des finalités de l’enseignement de ces dernières. Viennent ensuite deux chapitres qui apportent un éclairage, dans le cas des sciences, sur des problèmes issus de l’évolution du système éducatif dans son ensemble : celui de la diversification des filières (chap. III) et celui de l’articulation de l’enseignement et de la recherche dans le supérieur (chap. IV). Les chapitres V et VI, qui analysent le rôle joué par les associations de professeurs et de scientifiques dans la mise en place des réformes, s’inscrivent dans la continuité des travaux récemment dirigés par l’auteur1. Un dernier chapitre, enfin, s’intéresse à l’enseignement secondaire scientifique dispensé aux jeunes filles, revenant là encore sur l’un des thèmes importants des recherches antérieures de l’auteur2.

2Nicole Hulin déploie une approche similaire dans chacun des chapitres. Celle-ci consiste à analyser certains des textes que des « savants éminents » (p. 11) ou des professeurs engagés dans les associations ont consacré au thème dont il est question, afin de mettre au jour les questions qu’ils ont soulevées et les idées qu’ils ont développées sur l’enseignement des sciences. L’analyse prend pour cela appui sur de nombreuses sources primaires, pour la plupart imprimées : textes officiels, mais aussi rapports, discours, conférences, ou encore articles de revues généralistes ou spécialisées. L’un des intérêts de l’ouvrage est ainsi de faire émerger les divergences de points de vue et les débats entre les acteurs de l’éducation qui ont eu voix au chapitre des réformes, et de montrer comment les transformations naissent du dialogue qui se noue entre scientifiques et enseignants.

3Une attention accordée à d’autres acteurs plus « obscurs » aurait sans doute offert une image plus contrastée, notamment sur la question de la mise en place effective de l’enseignement des sciences dans les classes et des problèmes concrets posés par celle-ci (en termes de locaux, de matériel, de réactions des familles, etc.). Une introduction et une conclusion plus fournies auraient également permis d’expliciter les problématiques sur lesquelles repose la réflexion de l’auteur – même si la fréquentation des ouvrages précédents de N. Hulin permet aux spécialistes de reconnaître dans celui-ci quelques-unes des problématiques majeures d’un domaine que l’auteur a grandement contribué à développer en France. Mais cela aurait été beaucoup demander à un livre relativement court et conçu comme « une présentation synthétique d’un siècle et demi d’histoire de l’enseignement scientifique » (p. 13) – cahier des charges que cet ouvrage remplit par ailleurs parfaitement.

4Avec une bibliographie fournie, une trentaine de pages d’annexes, regroupant des textes que les spécialistes considéreront peut-être comme « classiques » et d’autres moins connus, et deux index, ce livre constituera sans nul doute un utile instrument de travail. Il offrira également une porte d’entrée pour des non-spécialistes ou des jeunes chercheurs, qui y trouveront un bilan synthétique issu des recherches entreprises précédemment par l’auteur mais aussi, comme en témoigne la préface d’Yves Quéré, matière à réflexion sur bon nombre de questions qui se posent encore aujourd’hui.

Haut de page

Notes

1 Nicole Hulin (dir.), Physique et humanités scientifiques. Autour de la réforme de l’enseignement de 1902. Études et documents, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2000, et Nicole Hulin (dir.), Sciences naturelles et formation de l’esprit. Autour de la réforme de l’enseignement de 1902. Études et documents, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2002.

2 Nicole Hulin, Les femmes, l’enseignement et les sciences. Un long cheminement (XIXe-XXe siècle), Paris, L’Harmattan, 2008.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Caroline Ehrhardt, « Hulin (Nicole). Culture scientifique et humanisme. Un siècle et demi d’engagement sur le rôle et la place des sciences », Histoire de l’éducation, 137 | 2013, 181-182.

Référence électronique

Caroline Ehrhardt, « Hulin (Nicole). Culture scientifique et humanisme. Un siècle et demi d’engagement sur le rôle et la place des sciences », Histoire de l’éducation [En ligne], 137 | 2013, mis en ligne le 08 octobre 2014, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/2641

Haut de page

Auteur

Caroline Ehrhardt

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page