Navigation – Plan du site

Présentation

Créée en 1978, Histoire de l’éducation est une revue historique à comité de lecture consacrée à l’enseignement et à l’éducation en France et à l’étranger. À travers les articles, notes d’actualité scientifique, notes critiques et comptes rendus d’ouvrages publiés dans ses deux numéros annuels, elle entend faire connaître le meilleur de la recherche dans ce domaine, rendre compte des évolutions et débats historiographiques, contribuer à l’animation de son milieu scientifique et promouvoir l'histoire de l’éducation. Histoire de l’éducation s’adresse aussi bien aux historiens et chercheurs d’autres disciplines dans le domaine de l’éducation qu’aux enseignants, aux formateurs et à tous ceux qui cherchent, dans le passé de l’éducation, l’une des clés permettant de comprendre ses problèmes actuels.

Sur ce site, on trouvera les numéros depuis 2000, avec une barrière mobile de trois années. Les comptes rendus sont intégralement accessibles. Ces mêmes années sont accessibles sur le Portail Cairn.

Les numéros parus entre 1979 et 1999 peuvent être consultés sur le portail Persée.

Une étude rétrospective sur les vingt premières années de la revue a été publiée en 2000.

Dernier numéro en ligne
146 | 2016
Régler les carrières enseignantes : une histoire administrative et syndicale des conseils et commissions (XVIIe-XXe siècles)

Volume 2
Managing teachers’ careers: the history of administrative and trade union boards and commissions (17th – 20th century)

Les syndicats sont réputés aujourd’hui, sinon tout-puissants, du moins très influents dans la gestion de la carrière des enseignants. La cogestion qui s’exerce à travers les commissions paritaires est parfois analysée comme un trait d’un système néo-corporatiste ; mais pour caractériser cette situation, c’est parfois le corporatisme, en mauvaise part, qui est évoqué, au risque de faire tomber les luttes menées contre l’ « arbitraire administratif » dans les oubliettes de l’histoire. Il ne s’agit certes pas de restituer, dans un esprit apologétique, la mémoire des luttes menées par les personnels. Conformément au programme de la socio-histoire, il s’agit plutôt de montrer la genèse des idées et des conceptions qui ont abouti à la création d’institutions servant à administrer les hommes. Par ailleurs, le terme de corporatisme peut renvoyer à la « corporation enseignante », dont le souvenir a pu exercer une influence sur la façon dont la profession se représente. C’est pourquoi, associant histoire moderne et histoire contemporaine, nous avons choisi d’inscrire ce dossier dans le temps long. Le sujet peut paraître technique ; mais, croisant histoire administrative et histoire associative (et syndicale), il est bien une histoire d’hommes et de femmes. Au demeurant, on ne doit pas oublier que le but des organisations corporatives a d’abord été la défense du personnel. Négliger les questions dites « corporatives » serait ne pas rendre compte de la réalité du syndicalisme.