Navigation – Plan du site

Une nouvelle donne sous la Restauration et la monarchie de Juillet. Les cours spéciaux des collèges dans l’académie de Douai

A new order under the Restoration and the July Monarchy. The special classes of the collèges in the Académie de Douai
Ein neuer Deal während der Restauration und der Julimonarchie. Die „Spezialkurse“ des Sekundarunterrichts in der Akademie von Douai
Nueva regla bajo la Restauración y la monarquía de Julio. Las clases especificas de los colegios en la academia de Douai
Philippe Marchand
p. 5-26

Résumés

Cet article, en prenant comme terrain d’enquête l’académie de Douai (Nord et Pas-de-Calais) où les réalités économiques et sociales connaissent de profondes mutations sociales et économiques pendant le premier XIXe siècle, traite de l’émergence au sein des collèges de formes d’enseignement sans latin destinées à des élèves se destinant aux métiers du commerce et de l’industrie. Après avoir montré qu’il existe dès 1819, au sein de l’administration centrale, un courant d’opinion favorable à la création d’une filière sans latin, l’article passe en revue les arguments avancés sur le terrain pour obtenir l’ouverture de cours spéciaux sans latin dans les collèges, puis présente les résistances. Sont ensuite décrits les contenus d’enseignement dont l’orientation professionnelle est manifeste et l’impact sur la population scolaire dont l’origine sociale est évoquée. Enfin, l’article évoque le destin des cours spéciaux au lendemain de la loi Guizot qui consacre la naissance des écoles primaires supérieures. Au total, cette enquête de terrain qui gagnerait à être étendue à d’autres territoires académiques montre qu’il faut se garder d’assimiler les collèges de la Restauration et de la monarchie de juillet à autant de temples des humanités classiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

I – L’impulsion institutionnelle
II – Mettre les études « en harmonie avec les bouleversements de l’économie »
III – Adhésions et résistances
IV – Des enseignements à orientation professionnelle
V – L’impact des cours spéciaux
VI – La création des écoles primaires supérieures et les cours spéciaux

Aperçu du début du texte

L’existence précoce, au sein des établissements secondaires du XIXe siècle, de formes d’enseignement sans latin accueillant des élèves se destinant aux métiers du commerce et de l’industrie, commence à être prise en compte par les historiens de l’éducation, comme le montrent notamment les pages que leur consacre Jean-Michel Chapoulie dans sa synthèse récente sur la politique scolaire en France depuis deux siècles. Mais l’émergence de cet aspect de l’histoire de la scolarisation a été tardive et reste timide. On ne peut pourtant pas parler d’un sujet tombé dans l’oubli. Au contraire, les traces des premiers essais de création d’un enseignement secondaire utilitaire et sans latin sont depuis longtemps sous les yeux des historiens. Le Tableau historique de l’instruction secondaire en France, publié en 1841 par Étienne Kilian, chef de bureau au ministère de l’Instruction publique, mentionnait ainsi les initiatives de Vatimesnil, ministre de l’Instruction publique (1er février 1828-8 aoû...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Marchand, « Une nouvelle donne sous la Restauration et la monarchie de Juillet. Les cours spéciaux des collèges dans l’académie de Douai », Histoire de l’éducation, 131 | 2011, 5-26.

Référence électronique

Philippe Marchand, « Une nouvelle donne sous la Restauration et la monarchie de Juillet. Les cours spéciaux des collèges dans l’académie de Douai », Histoire de l’éducation [En ligne], 131 | 2011, mis en ligne le 29 mars 2012, consulté le 27 novembre 2014. URL : http://histoire-education.revues.org/2359 ; DOI : 10.4000/histoire-education.2359

Haut de page

Auteur

Philippe Marchand

Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, IRHiS UMR 8529
pmarchand356@numericable.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page