Navigation – Plan du site

Le Service d’histoire de l’éducation

Le Service d’histoire de l’éducation était une unité de l’INRP (Institut national de la recherche pédagogique), hébergée par l’Ecole normale supérieure (Ulm) et associée au Département d’histoire. Depuis le 1er janvier 2011, le SHE est intégré à l’École normale supérieure de Lyon.

Historique

L’origine du Service d’histoire de l’éducation remonte aux arrêtés du 6 juillet 1970 et du 5 juillet 1972, créant un haut fonctionnaire et une Commission chargés de l’histoire de l’éducation et leur donnant notamment pour mission de :

  1. « Favoriser la recherche et la conservation des documents utiles à l’histoire de l’éducation,

  2. Faire établir et tenir à jour le bilan des études et recherches portant sur l’histoire de l’éducation,

    • 1  Sur les origines du SHE, voir Guy Caplat : « Le Service d’histoire de l’éducation. Historique et m (...)

    Promouvoir la recherche en éducation. »1

Héritier de ces missions, le SHE a été implanté en 1977 et organisé, sous sa forme actuelle, dans l’Institut national de recherche pédagogique. De 1989 à 2004, il a été URA CNRS (Section 33 : Formation du monde moderne). Depuis 2003 et la localisation de l’INRP à Lyon, il est hébergé par l’École normale supérieure de Paris. Il a été intégré à l’ENS de Lyon le 1er janvier 2011.

Depuis son origine, les missions de l’unité se caractérisent par la grande permanence de priorités caractéristiques d’un laboratoire de recherche finalisée, sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale :

  1. - production d’instruments de recherche historique qui soient à la mesure de l’une des institutions ministérielles les plus anciennes et les plus impliquées dans tous les domaines de la vie sociale ;

  2. - fonction d’observatoire de la discipline, l’unité étant la seule qui soit spécialisée dans un champ de recherche par ailleurs actif et prolifique ;

  3. - conduite de recherches propres, soit dans des secteurs jugés déficitaires par l’institution de tutelle et la communauté scientifique (enseignement technique, histoire de l’enseignement supérieur contemporain…), soit dans des champs requérant des approches spécifiques (histoire des disciplines scolaires…) ou des bases documentaires lourdes (histoire de l’édition scolaire…) ;

  4. - fonction de conseil, d’accueil, d’orientation, de diffusion, tant en direction de l’institution que des chercheurs et du grand public.

De sa double origine, l’unité tire ainsi ce qui fait son originalité dans le champ de l’histoire et de la mémoire de l’éducation : il est un laboratoire de recherche et de service, tourné à la fois vers les chercheurs français et étrangers, les enseignants, les formateurs et son administration de tutelle.

Ressources en ligne

Le site du SHE offre un ensemble de ressources en ligne (bases de données, documents, articles…) à destination de la communauté scientifique et des personnes intéressées par l’histoire de l’éducation.

L’actualité du Service est diffusée trimestriellement par le biais d’une lettre informatique et peut se retrouver depuis octobre 2011 sur un carnet de recherche : Le pupitre.

Les activités du SHE font l’objet de rapports d’activité réguliers qui peuvent être consultés en ligne.

Notes

1  Sur les origines du SHE, voir Guy Caplat : « Le Service d’histoire de l’éducation. Historique et missions ». Histoire de l’éducation, décembre 1978, pp. 3-11, et Pierre Caspard : « L’éducation, son histoire et l’État. L’exemple français », Annali di Storia dell’educazione e delle istituzioni scolastiche (Brescia), 5, 1998, pp. 101-123, consultable en ligne à l’adresse http://www.inrp.fr/she.

Haut de page