Navigation – Plan du site
Varia

Morphologie et sociologie des lycées et collèges (1930-1938)

The morphology and sociology of French secondary schools (1930-1938)
Antoine Prost
p. 53-110

Résumés

Les effectifs détaillés de l'enseignement secondaire français des deux sexes sont très mal connus pour l'entre-deux-guerres. L'article comble cette lacune en établissant un annuaire statistique qui montre comment la crise de recrutement de 1926-1930, provoquée par la sous-natalité de 1914-1918, a été surmontée grâce au développement des classes élémentaires et des classes primaires supérieures. Ce premier résultat est affiné par l'exploitation d'une base de données de plus de 15 000 élèves, scolarisés au début ou à la fin des années trente. Constituée à partir des registres d'inscription, cette base donne la profession des parents et la section précise des élèves, ce qui permet d'analyser en détail la morphologie et la sociologie des établissements. Dès cette époque, l'entrée en sixième constitue un palier d'orientation car elle est largement ouverte à des élèves qui ne sortent pas de la septième ; les scolarités incomplètes sont encore fréquentes, notamment dans les collèges ; là où elles existent, les classes primaires supérieures ne communiquent pas avec les classes secondaires. Le doublement des effectifs secondaires dans cette période n'a entraîné qu'une démocratisation limitée ; le recrutement des établissements féminins est plus élevé que celui des établissements masculins. Si les classes inférieures de la société n'ont qu'un accès limité au secondaire, on peut en revanche parler d'une réelle mixité sociale. Les classes supérieures sont moins présentes qu'attendu, sans doute parce qu'elles privilégient l'enseignement privé qui fait alors jeu égal en effectifs avec l'enseignement public ; en revanche, les classes moyennes, instituteurs, percepteurs, inspecteurs des impôts, etc., sont très bien représentées, notamment dans les sections classiques. Celles-ci apparaissent alors comme la filière de la promotion sociale plus que de la reproduction d'une classe dirigeante.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

I. 1919 à 1939 : vue d’ensemble
II. L’enquête dans les registres d’inscription
1. Présentation de l’enquête
2. Premiers aperçus
III. Morphologie des établissements
1.  La démographie, l’équilibre des cycles et les profils pédagogiques
2. La croissance des effectifs et l’internat
3. Les aires de recrutement
IV. Sociologie des établissements
1. Des établissements bourgeois sensibles au genre
2. L’enseignement secondaire s’est-il démocratisé dans les années 1930 ?
3. Sociologie du classique et du moderne
4. Le choix des boursiers
Conclusion

Aperçu du début du texte

Nous connaissons assez mal les élèves qui fréquentaient l’enseignement secondaire entre les deux guerres. Nous ne savons rien sur les collèges privés, qui accueillaient pourtant à peine moins d’élèves que les établissements publics, et pour lesquels, si des sources existent peut-être encore, leur recherche s’apparenterait à celle d’une aiguille dans une meule de foin. Pour les lycées et collèges publics déjà, les archives susceptibles de nous renseigner sont rares, nous y reviendrons. Nous ne disposons même pas d’une statistique rétrospective un peu détaillée ou de bilans analogues à ceux publiés pour les années 1842, 1865, 1876, 1887 et 1898. Peut-on combler cette lacune ?

I. 1919 à 1939 : vue d’ensemble

Un premier regard d’ensemble sur l’évolution des établissements dans l’ensemble de l’entre-deux-guerres, apporte des confirmations et des surprises (graphique 1). Si l’on met en regard de l’effectif annuel des établissements secondaires publics, masculins et féminins, la population s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Prost, « Morphologie et sociologie des lycées et collèges (1930-1938) », Histoire de l’éducation, 146 | 2016, 53-110.

Référence électronique

Antoine Prost, « Morphologie et sociologie des lycées et collèges (1930-1938) », Histoire de l’éducation [En ligne], 146 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 25 novembre 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/3228 ; DOI : 10.4000/histoire-education.3228

Haut de page

Auteur

Antoine Prost

Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne – ap-prost@3dnet.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page