Skip to navigation – Site map
Dossier

De l’« omnipotence des bureaux » à la représentation du personnel : les organes de décision concernant l’avancement et les promotions dans l’enseignement secondaire entre 1808 et 1940

From the omnipotence of the administration to the representation of teaching staff: decision-making bodies concerning promotions in secondary education
Yves Verneuil
p. 45-78

Abstracts

The decision-making process for the promotion of teachers has changed along with political regimes. However, between 1808 and 1940, it was the responsibility of an autonomous commission with political power. This is consistent with the idea of the university as a corporation. From the 1920s, secondary school teachers were represented on these committees. Some trade unionists would have liked more: committees with an equal number of representatives from both government and teachers. This system can be considered a precursor to neo-corporatism but some unionists saw it as a transposition of the class struggle. Consequently, secondary school teachers were not unanimous in accepting this view.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

I. Du Premier au Second Empire : entre monarchie et oligarchie
1. L’Université napoléonienne : le grand maître et le Conseil impérial
2. Décentralisation ?
3. De la Commission au Conseil royal de l’instruction publique
4. Le ministre face à l’oligarchie du Conseil
5. La loi Falloux réorganise le Conseil supérieur
6. Le Second Empire supprime la section permanente
II. Le Comité consultatif de l’enseignement public
1. Un Comité consultatif à la place de la section permanente du CSIP
2. Composition et rôle du Comité consultatif de l’enseignement public
3. Une pratique en décalage
4. Reprise et clarification par Jules Ferry
5. Un rôle effectif ?
III. Le personnel demande des garanties
1. La République du mérite ?
2. La Fédération nationale contre l’arbitraire et le favoritisme
3. Le Cartel des Gauches accorde une représentation officielle au personnel
4. Une présence trop formelle ?
5. Le Front populaire renforce la représentation du personnel
Conclusion

Text / first lines

Napoléon 1er, on le sait, a organisé l’Université impériale comme une corporation. L’Université bénéficie de ce fait d’une certaine marge d’autonomie par rapport au pouvoir. Cela ne signifie pas qu’elle n’ait pas pour vocation de consolider le régime politique : le décret du 17 mars 1808 édicte que toutes les écoles « prendront pour base de leur enseignement : 1) les préceptes de la religion catholique ; 2) la fidélité à l’Empereur, à la monarchie impériale […] et à la dynastie napoléonienne ». Cette exigence a assurément varié en intensité, mais a parcouru tout le XIXe siècle. Le régime républicain ne demande pas qu’on lui prête allégeance, mais, à la fin des années 1880, il a néanmoins épuré les lycées et collèges des professeurs s’étant compromis avec le mouvement boulangiste. En fait, la marge d’autonomie dont jouit l’Université se traduit surtout par l’idée que celle-ci doit être régie par des universitaires. Ce fut d’ailleurs un motif de scandale, pour nombre de professeurs, d...

Top of page

References

Bibliographical reference

Yves Verneuil, « De l’« omnipotence des bureaux » à la représentation du personnel : les organes de décision concernant l’avancement et les promotions dans l’enseignement secondaire entre 1808 et 1940 », Histoire de l’éducation, 145 | 2016, 45-78.

Electronic reference

Yves Verneuil, « De l’« omnipotence des bureaux » à la représentation du personnel : les organes de décision concernant l’avancement et les promotions dans l’enseignement secondaire entre 1808 et 1940 », Histoire de l’éducation [Online], 145 | 2016, Online since 30 June 2019, connection on 24 September 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/3192 ; DOI : 10.4000/histoire-education.3192

Top of page

About the author

Yves Verneuil

Université de Reims Champagne-Ardenne -CERHIC (EA 2616)

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page