Skip to navigation – Site map
Notes critiques

Pomante (Luigiaurelio) (éd.). L’Università di Macerata nell’Italia unita (1861-1966). Un secolo di storia dell’ateneo maceratese attraverso le relazioni inaugurali dei rettori e altre fonti archivistiche e a stampa

Macerata : Eum, 2012, 807 p.
Annamaria Monti
p. 254-255
Bibliographical reference

Pomante (Luigiaurelio) (éd.). L’Università di Macerata nell’Italia unita (1861-1966). Un secolo di storia dell’ateneo maceratese attraverso le relazioni inaugurali dei rettori e altre fonti archivistiche e a stampa. Macerata : Eum, 2012, 807 p.

Full text

1Coordonné par Luigiaurelio Pomante, cet ouvrage propose une édition des rapports annuels rédigés par les recteurs de l’université de Macerata, de 1861, année de l’unification italienne, jusque 1966, à l’aube d’un nouveau développement pour la petite université des Marches, puisqu’une deuxième faculté, de lettres et de philosophie y est créée en 1964, à côté de celle de droit. L’ouvrage inaugure la collection du Centro di studi e documentazione per la storia dell’Università di Macerata, intitulée Studia et Documenta Historiae Almi Studii Maceratensis et représente le premier volet d’un projet plus large, inspiré par Sandro Serangeli en 2009, visant à la publication des sources principales pour l’histoire de cette université à l’époque contemporaine.

2L’ouvrage se compose de trois parties : une introduction par Roberto Sani et une synthèse historique de Luigiaurelio Pomante ; les rapports, organisés suivant les différents rectorats et complétés par des données biographiques pour chaque recteur ; une annexe composée de photographies d’archives.

3Dans son introduction, R. Sani expose la valeur et l’importance de la documentation publiée. Les discours des recteurs prononcés à l’occasion des rentrées solennelles des années académiques – obligatoires en Italie après l’Unification – constituent une tribune où s’exposent les projets et les stratégies de développement d’une université, particulièrement dans un cas comme celui de Macerata. Université définie comme « mineure » par la réforme universitaire de 1862, comprenant une seule faculté, celle de droit, et recevant très peu de ressources garanties par l’Etat, elle est dans la nécessité de rechercher soutiens et aides financières au niveau local.

4R. Sani nous offre une grille de lecture de ces rapports, qui reprennent l’histoire de l’établissement universitaire et s’attachent même à célébrer ses origines médiévales. Les discours s’intéressent également à des questions plus concrètes, touchant à la méthodologie et à la didactique, suivant ainsi les évolutions des curricula en droit pendant près d’un siècle. Le fait que tous les recteurs aient été des juristes fournit une très riche opportunité de saisir les transformations à long terme de l’éducation juridique.

5Ensuite, en une centaine de pages, L. Pomante retrace les étapes de l’histoire de l’université de Macerata entre 1861 et 1966, de l’époque post-unitaire à la Première Guerre mondiale, de la réforme de 1923 à l’après Seconde Guerre mondiale.

6Les discours des recteurs publiés dans la seconde partie de l’ouvrage fournissent un matériau de premier plan pour saisir un moment fondamental dans l’élaboration d’une véritable politique universitaire, inscrite dans les dynamiques de l’État national, déterminée et orientée par la politique nationale, mais toujours en lien étroit avec les gouverneurs locaux et le milieu des affaires de la ville. C’est de ces milieux que provenaient les justifications de la survie de l’université et les moyens financiers nécessaires au soutien de son fonctionnement. Les personnalités des recteurs changent, mais leurs rapports reflètent la continuité de cette dimension complexe, entre exigences générales d’enseignement supérieur et sauvegarde des identités locales.

Top of page

References

Bibliographical reference

Annamaria Monti, « Pomante (Luigiaurelio) (éd.). L’Università di Macerata nell’Italia unita (1861-1966). Un secolo di storia dell’ateneo maceratese attraverso le relazioni inaugurali dei rettori e altre fonti archivistiche e a stampa », Histoire de l’éducation, 142 | 2014, 254-255.

Electronic reference

Annamaria Monti, « Pomante (Luigiaurelio) (éd.). L’Università di Macerata nell’Italia unita (1861-1966). Un secolo di storia dell’ateneo maceratese attraverso le relazioni inaugurali dei rettori e altre fonti archivistiche e a stampa », Histoire de l’éducation [Online], 142 | 2014, Online since 31 December 2014, connection on 22 October 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/3012

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page