Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Jouets de princes, 1770-1870

Paris : Réunion des musées nationaux, 2001. – 192 p.
Annie Bruter
Référence(s) :

Jouets de princes, 1770-1870. – Paris : Réunion des musées nationaux, 2001. – 192 p.

Texte intégral

1L’exposition « Jouets de princes, 1770-1870 », qui s’est tenue  d’octobre 2001 à janvier 2002 au château de Malmaison, a été l’occasion de publier, outre une pochette pédagogique, un catalogue précédé d’une série d’articles destinés à replacer les objets présentés dans leur contexte historique. Le premier article, dû à Claudette Joannis, présente les différents princes dont il est question dans l’exposition, le second, de Jeanne Damamme, s’essaie à situer les jouets princiers parmi les jouets de l’époque, tandis que Michel Manson étudie plusieurs des fournisseurs de ces beaux joujoux. Celui de Christophe Pincemaille sur la représentation des enfants princiers, qui signale certes l’aspect « propagandiste » des images des princes livrées au public, consiste pour l’essentiel dans une étude des cadeaux faits à ceux-ci par la ville de Paris ; il est complété par quelques pages sur « le roi de Rome et ses jouets dans la caricature anglaise », dues à Jérémie Benoit. La synthèse de C. Pincemaille sur l’éducation des princes de 1810 à 1870, éloquemment intitulée « Du palais au collège », clôt la série par une remarque désabusée : aucun des princes dont il est question dans cette exposition, de Louis XVII au prince impérial, fils de Napoléon III et d’Eugénie, n’a finalement régné… Le catalogue comprend aussi, outre bien entendu les photographies des objets présentés dans l’exposition, des annexes proposant un arbre généalogique, un lexique, quelques textes inédits (factures de fournisseurs, inventaires de bibliothèques, lettres) et une bibliographie. On le referme en ayant vu de jolies images et appris maints détails pittoresques ou érudits sur les princes concernés et leurs occupations, mais en regrettant que la conception du contexte historique nécessaire à une telle exposition soit trop étroite pour donner une vue d’ensemble des évolutions –économique et pédagogique, notamment – qui ont préparé, au XIXe siècle, l’accession du jouet au statut d’objet de consommation de masse au XXe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Annie Bruter, « Jouets de princes, 1770-1870 », Histoire de l’éducation [En ligne], 93 | 2002, mis en ligne le 07 décembre 2009, consulté le 27 mai 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/298

Haut de page

Auteur

Annie Bruter

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page