Skip to navigation – Site map
Dossier

Le syndicalisme enseignant face aux associations de spécialistes, une alliance concurrentielle ?

L’exemple du SNES, de Mai 1968 à l’éclatement de la FEN
Teachers unions and subject associations: a conflicting alliance? The case of the Syndicat national des enseignements de second degré (1968-1992)
Ismail Ferhat
p. 157-175

Abstracts

The French major teachers union in secondary education, the SNES, have traditionally maintained complex relations with professional education associations. Both organizations shared indeed the same potential members and similar views on professional identities. This perception has led to an ambiguous strategy of the union towards these associations, especially in the 70s and 80s, a time of transformations of secondary education. During this period, the relationship of the SNES and the subject associations mixed competition and cooperation.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2018.
Read it

Outline

I. L’après 68 : deux champs qui s’opposent ?
1. Des relations en profonde transformation
2. Les associations de spécialistes, source de « dispersion des efforts » pour le SNES ?
3. Des liens qui se maintiennent malgré les tensions
II. Un rapprochement à bases multiples (1973-1980)
1. Un contexte favorable au rapprochement
2. Les formes et les réseaux d’une collaboration croissante
III. Les années 1980 : alliance ou indifférence ?
1. Des transformations qui pèsent à nouveau sur les interactions
2. La progressive prise en charge syndicale des spécialités

Text / first lines

Les professeurs de l’enseignement du second degré général et technique ont développé au cours du XXe siècle deux formes majeures d’expression de leur identité professionnelle. La première est le syndicalisme enseignant. Après la Seconde Guerre mondiale, le spectre syndical du second degré comprend plusieurs organisations au poids non négligeable comme le Syndicat général de l’Éducation nationale (SGEN) ou le Syndicat national des lycées et collèges (SNALC). Néanmoins, l’engagement syndical des professeurs se fait d’abord par l’organisation la plus importante du secteur qu’est le Syndicat national des enseignements de second degré (SNES). L’autre type d’expression est constitué par les associations de spécialistes, c’est-à-dire des associations regroupant des personnels d’une même discipline (ou groupe de disciplines) appartenant surtout au second degré. Ces deux types d’organisations sont en retour fondés sur une conception identitaire de l’adhésion (« second degré » pour le syndica...

Top of page

References

Bibliographical reference

Ismail Ferhat, « Le syndicalisme enseignant face aux associations de spécialistes, une alliance concurrentielle ? », Histoire de l’éducation, 142 | 2014, 157-175.

Electronic reference

Ismail Ferhat, « Le syndicalisme enseignant face aux associations de spécialistes, une alliance concurrentielle ? », Histoire de l’éducation [Online], 142 | 2014, Online since 31 December 2016, connection on 22 October 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/2943 ; DOI : 10.4000/histoire-education.2943

Top of page

About the author

Ismail Ferhat

ESPE d’Amiens/UPJV, CAREF

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page