Navigation – Plan du site
Dossier

Enseignement 70 : un groupe hybride entre mouvement d’éducation et association de spécialistes

The Enseignement 70 group: between pedagogical movement and subject association
Patricia Legris
p. 129-155

Résumés

Créé en 1961 en réaction au manque de formation des enseignants et au projet de la Société des agrégés de mettre en place un groupe de jeunes enseignants, Enseignement 70 devient au fil des ans un groupement particulièrement actif, à mi-chemin entre mouvement pédagogique et association de spécialistes. La liberté des débats et la multiplicité des thèmes abordés par ce groupe attirent des professeurs de disciplines nombreuses et aux sensibilités politiques et syndicales variées. Son chef de file, Jacques Bourraux, contribue à mettre en place des événements divers et à diffuser un bulletin sur l’ensemble du territoire national. Les membres les plus actifs d’Enseignement 70 deviennent progressivement des partenaires et des relais d’autres mouvements pédagogiques mais également des interlocuteurs privilégiés du ministère de l’Éducation nationale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

I. Un groupe inscrit dans les réseaux des mouvements éducatifs des années 1960
1. Le noyau initial : de jeunes enseignants chrétiens de gauche réunis autour de Jacques Bourraux
2. La sociabilité des jeunes enseignants
3. Un groupe proche des mouvements pédagogiques
II. Des relations ambiguës avec les associations de spécialistes
1. Un air de famille avec les associations de spécialistes : le cas de l’histoire (et des lettres)
2. Des modalités d’action et d’organisation inspirées de l’autogestion
3. Un groupe concurrent des associations de spécialistes ?
III. Contribuer à la rénovation des disciplines
1. Repenser la pédagogie et les outils : le cas de l’histoire
2. Un désaccord sur l’ampleur des réformes scolaires : les lettres et l’histoire

Aperçu du début du texte

L’engagement des enseignants peut revêtir des formes différentes : syndicats, associations de spécialistes, mouvements éducatifs, groupes de recherche, etc. Nombre de travaux portant sur leur militantisme se concentrent sur l’étude du travail partisan et syndical, et sur les formes d’action collective conventionnelles. Les engagements dans les syndicats d’enseignants nous sont relativement bien connus (la Fédération de l’Éducation nationale – FEN, le Syndicat national des enseignants du second degré – SNES, des instituteurs – SNI, le Syndicat général de l’Éducation nationale – SGEN, ou le Syndicat autonome des lycées et collèges – SNALC, par exemple) tout comme les militantismes au sein d’associations corporatives (Société des agrégés) ou de spécialistes (la Société des professeurs d’histoire et de géographie qui devient ensuite Association, la Franco-ancienne, etc.). Ces travaux éclairent les raisons et les mécanismes d’un engagement principalement corporatiste visant à défendre un...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patricia Legris, « Enseignement 70 : un groupe hybride entre mouvement d’éducation et association de spécialistes », Histoire de l’éducation, 142 | 2014, 129-155.

Référence électronique

Patricia Legris, « Enseignement 70 : un groupe hybride entre mouvement d’éducation et association de spécialistes », Histoire de l’éducation [En ligne], 142 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 26 février 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/2938 ; DOI : 10.4000/histoire-education.2938

Haut de page

Auteur

Patricia Legris

Université Rennes 2, Centre de recherches historiques de l'Ouest (UMR 5862)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page