Skip to navigation – Site map
Dossier

Les organisations corporatives des professeurs de lycée et les associations de spécialistes : un enjeu identitaire (1905-1940)

Teacher unions and academic subject associations: an identity issue (1905-1940)
Yves Verneuil
p. 83-107

Abstracts

In the early twentieth century, high school teachers created the professional associations that became the ancestors of the unions. They also created associations that brought together teachers who taught the same subject (subject associations). What were the relations between these two types of associations? The Fédération des professeurs de lycée et du personnel de l’enseignement secondaire féminin would have liked to coordinate the associations of specialists. In the 1920s, some teachers, who joined the CGT or CGTU, complained that the perspective of subject associations was too narrow. However, subject associations have always maintained their independence. This demonstrates the importance for high school teachers of their professional identity regarding school subjects.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2018.
Read it

Outline

I. Tentatives répétées de coordination (1905-1929)
1. Réunions sous l’égide de la Fédération nationale
2.  Établir une doctrine commune sur les réformes de l’enseignement secondaire
II. Élargir l’horizon social ? Critiques, divergences et hésitations syndicales dans les années 1930
1. Les propositions de l’« unitaire » Maurice Husson : vers une commission syndicale de spécialistes ?
2. Les critiques du secrétaire du Syndicat (cégétiste) des professeurs de lycée
3. Nuances syndicales
Conclusion

Text / first lines

Au début du XXe siècle, profitant de la loi de 1901, de nombreuses catégories de fonctionnaires fondent des associations professionnelles. Après un moment d’hésitation, les pouvoirs publics acceptent l’existence des associations de nature corporative, qui font office de syndicat. C’est sous ce régime qu’est créée en 1905 la Fédération nationale des professeurs de lycée et du personnel de l’enseignement secondaire féminin, dite A3 (des lycées). Cette organisation professionnelle n’entend cependant pas se cantonner aux questions matérielles, dites corporatives, mais ambitionne un rôle plus large : selon l’article premier de ses statuts, elle « a pour objet l’étude des questions relatives à l’enseignement secondaire public et la défense par toutes voies de droit des intérêts matériels et moraux de ses membres ». S’érigeant en porte-parole de l’ensemble des intérêts de l’enseignement secondaire, que ses membres représentent à ses yeux, elle entend prendre en charge aussi bien les questi...

Top of page

References

Bibliographical reference

Yves Verneuil, « Les organisations corporatives des professeurs de lycée et les associations de spécialistes : un enjeu identitaire (1905-1940) », Histoire de l’éducation, 142 | 2014, 83-107.

Electronic reference

Yves Verneuil, « Les organisations corporatives des professeurs de lycée et les associations de spécialistes : un enjeu identitaire (1905-1940) », Histoire de l’éducation [Online], 142 | 2014, Online since 31 December 2016, connection on 23 November 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/2918 ; DOI : 10.4000/histoire-education.2918

Top of page

About the author

Yves Verneuil

Université de Reims Champagne-Ardenne, Centre d’études et de recherche en histoire culturelle (CERHIC-EA 2616)

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page