Navigation – Plan du site
Dossier

À l’apogée de l’initiative d’État sur l’école : le commissariat au Plan, le développement de l’appareil statistique national et la carte scolaire du premier cycle (1955-1970)

At the height of State initiative on school: the State Planning Commission, the development of the national statistic system and the first cycle school map (1955-1970)
Jean-Michel Chapoulie
p. 93-113

Résumés

Les années 1960 correspondent à une conjoncture où les administrations centrales et les représentants locaux de l’État, ont rencontré peu d’obstacles pour créer le réseau d’établissements, les CES et les CEG, destinés à scolariser la tranche d’âge 11-15 ans. Un premier élément se trouve dans les mesures financières et réglementaires prises entre 1925 et 1959, qui ont assuré une large autonomie de l’État par rapport aux communes pour les décisions de création d’établissements. Second élément : l’implication, après 1955, du Commissariat au Plan dans la politique scolaire, a donné une impulsion au recueil de statistiques démographiques et scolaires et introduit des raisonnements en taux de scolarisation. À partir d’un échantillon d’une vingtaine de départements, les conséquences de cette conjoncture sur la carte scolaire des CES sont mises en évidence. De 1959 à 1963, les inspecteurs d’académie ont, comme précédemment, créé de nombreux CEG. L’impact des commissions de la carte scolaire en place après 1963 a été faible dans les départements très scolarisés où les implantations antérieures à 1963 des premiers cycles de lycées et des cours complémentaires (puis CEG) ont été pérennisées, ainsi que dans les grandes villes où la mise en place a été plus tardive, forte dans les départements à faible scolarisation prolongée ou en croissance démographique rapide.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

I- Nouvelles réglementations et nouvelles pratiques pour la création et le financement des établissements secondaires et techniques
II- Les actions sur le terrain des inspecteurs d’académie et le développement des cours complémentaires (1945-1960)
III- Le Commissariat au Plan, la nouvelle définition des besoins scolaires et le développement des statistiques scolaires
IV. Le processus de réforme de 1959-1965 et la définition de la carte scolaire du premier cycle
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’étude du développement, après 1880, de l’enseignement public s’adressant à la tranche d’âge 6-18 ans (primaire, secondaire et technique, dans la terminologie de la Troisième République) révèle une augmentation progressive des capacités d’initiative et de réalisation de l’État en matière d’offre d‘instruction, alors que, simultanément, les capacités d’initiative des collectivités locales se restreignent. Les années 1955-1970 correspondent à une sorte d’apogée dans l’influence des impulsions et décisions des échelons centraux de l’État, avant un déclin que rendent explicite les lois de décentralisation après 1982. Des dispositions législatives rarement mentionnées – la loi du 19 juillet 1889 qui transfère des communes au budget de l’État le traitement de la majeure partie des personnels primaires, la loi des finances du 13 juillet 1925 qui fait de même pour les professeurs des collèges communaux – sont des repères souvent ignorés dans une évolution étroitement liée aux ressources fi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Chapoulie, « À l’apogée de l’initiative d’État sur l’école : le commissariat au Plan, le développement de l’appareil statistique national et la carte scolaire du premier cycle (1955-1970) », Histoire de l’éducation, 140-141 | 2014, 93-113.

Référence électronique

Jean-Michel Chapoulie, « À l’apogée de l’initiative d’État sur l’école : le commissariat au Plan, le développement de l’appareil statistique national et la carte scolaire du premier cycle (1955-1970) », Histoire de l’éducation [En ligne], 140-141 | 2014, mis en ligne le 31 août 2016, consulté le 28 mai 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/2810 ; DOI : 10.4000/histoire-education.2810

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Chapoulie

Université de Paris 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page