Navigation – Plan du site
Actualités scientifiques

Les Archives nationales et l’histoire de l’enseignement

Armelle Le Goff
p. 82-87
  • 1  Les Archives nationales sont implantés sur trois sites : Paris, Fontainebleau, et le site de Pierr (...)
  • 2  Le Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales (CARAN) regroupe la plupart des servic (...)
  • 3  Il est fortement conseillé aux lecteurs de consulter sur le site Internet de Paris les rubriques : (...)

Les archives relatives à l’histoire de l’enseignement sont parmi les plus consultées sur le site parisien des Archives nationales1. Sont particulièrement concernées les séries et sous-séries suivantes : F/17 : ministère de l’Instruction publique (devenu ministère de l’Éducation nationale en 1932) ; AJ/16 : Académie de Paris et facultés parisiennes ; 61/AJ : École normale supérieure ; 62/AJ : École des langues orientales ; AJ/15 : Muséum d’histoire naturelle. Ces fonds d’archives sont particulièrement riches pour le XIXe siècle, car la Révolution avait rattaché à l’instruction tout ce qui figure aujourd’hui sous l’étiquette du culturel : archives, bibliothèques, encouragements et secours aux hommes de lettres, musées, beaux-arts, sciences exactes et médicales, inventions, théâtres, fêtes nationales, monuments publics. Ainsi, en 2007, il a été communiqué au CARAN2 plus de 3 500 articles de la sous-série F/17, sans tenir compte des nombreuses communications de dossiers individuels de carrière de fonctionnaires de l’Éducation nationale, par extrait ou par dérogation3.

Une priorité : la mise à disposition des fonds aux chercheurs

  • 4  La navigation est la suivante : « Accueil  Instruments de recherche et bases de données  Fonds pub (...)

Un grand effort est fait pour permettre aux chercheurs de préparer leurs visites aux Archives nationales en naviguant sur le site Internet du site de Paris. Sous les rubrique et sous-rubriques « Les fonds d’archives > Accueil > Instruments de recherche et bases de données », est consultable l’état des instruments de recherche existants pour chacune des séries. En 2007, ont été ainsi actualisées les fiches de l’état des fonds donnant une description détaillée, par groupes d’articles, du contenu des séries F/17, AJ/15, AJ/16 et 61/AJ4.

Des répertoires sont consultables en ligne dans leur intégralité. Par ailleurs, la numérisation de l’ensemble des instruments de recherche des Archives nationales et leur mise en ligne interviendra dans les prochaines années, dans le cadre de l’ouverture du nouveau centre des archives à Pierrefitte-sur-Seine.

Pour ce qui a trait aux séries F/17, AJ/15 et AJ/16, sont actuellement en ligne les répertoires suivants :

  1. F/17/4391 à 4403 : Affaires disciplinaires de l’enseignement supérieur (1808-1885).

  2. F/17/12505 à 12523 : Écoles primaires protestantes et israélites (1816-1886).

  3. F/17/13068 à 13072 : Inspection générale de l’enseignement supérieur (1831-1912).

  4. Le Muséum national d’histoire naturelle : répertoire méthodique des sources conservées aux Archives nationales.

  5. Répertoire méthodique des dossiers relatifs à l’enseignement médical (médecins, officiers de santé, pharmaciens, dentistes, herboristes, sages-femmes) pour le XIXe siècle (1790-1914) dans les sous-séries F/17 (ministère de l’Instruction publique) et AJ/16 (académie de Paris).

  6. Service des missions. Index nominatif des voyageurs et index géographique des destinations de leurs missions.

  7. Missions scientifiques et littéraires en Grèce et en Asie Mineure (1838-1938).

  8. Mission Dutreuil de Rhins en Haute-Asie (1881-1906).

  9. AJ/16/8888 à 9102 : Personnel scientifique et administratif des facultés et lycées de garçons et de filles, enseignement professionnel, enseignement primaire supérieur. Dossiers personnels.

Pour commencer une recherche, de nombreuses fiches spécialisées d’aide sont également consultables sur le site. En ce qui concerne plus précisément l’enseignement, citons les fiches n° 35 (Enseignants et enseignés dans les fonds de l’Instruction publique), n° 36 (Les enseignants au XIXe siècle dans les archives de l’administration centrale), n° 37 (Les étudiants aux XIXe et XXe siècles dans les archives de l’administration centrale et des facultés parisiennes), n° 38 (Les lycées au XIXe siècle dans les archives de l’administration centrale) et n° 61 (Recherche sur un médecin ou un officier de santé au XIXe siècle).

Les dossiers de carrière

Dans la perspective du prochain déménagement d’une partie des fonds des Archives nationales vers le nouveau centre des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, et dans un souci de conservation à long terme des documents, une importante opération de traitement des dossiers de personnel de la sous-série F/17 a été entreprise à l’automne 2007. Cette opération porte sur 1,3 km linéaire d’archives. Les documents sont dépoussiérés et reconditionnés. Il est effectué une vérification systématique et un rétablissement du classement alphabétique des dossiers dans les cartons. Des informations sont relevées dans une base de données qui servira d’instrument de recherche et sera mise à disposition du public dans la salle des inventaires du CARAN. Les rubriques saisies sont : la cote des documents (ex. : F/17/20001), le nom de la personne (ex. : Joubin), les différents prénoms de cette personne (ex. : Louis, Marie), la date de naissance (ex. : 1831/08/19), la fonction de la personne concernée (ex. : inspecteur de l’académie de Paris). Dans le cas des dossiers de veuves d’agents du ministère, il est prévu une saisie du dossier au nom de l’agent et une saisie du dossier au nom de la veuve. Ces informations sont reportées, pour chaque dossier, sur la chemise où sont reconditionnés les documents qui le composent.

Une première partie de ce travail concerne, d’une part, des dossiers de personnels non enseignants ayant quitté l’administration centrale dans les années 1950 et, de l’autre, les dossiers des enseignants partis à la retraite ou décédés en activité entre 1969 et 1971 (dossiers jusqu’à présent non cotés) ; elle a été réalisée d’octobre à décembre 2007. Ces dossiers portent maintenant les cotes F/17/29295 à F/1730440/B. De janvier à juillet 2008, ont été traités les dossiers les plus anciens, soit ceux du personnel ayant pris sa retraite avant 1905, qui n’étaient pas pourvus de répertoire nominatif (F/17/20001 à F/17/21894). De juillet à décembre 2008, les dossiers conservés sous les cotes F/17/21895 à F/1726814 seront à leur tour traités.

Ce chantier entraîne bien sûr quelques inconvénients pour les chercheurs : alors que les dossiers de carrière sont très demandés, en particulier pour des études prosopographiques ou des recherches généalogiques, il est nécessaire de les fermer provisoirement à la consultation pendant la durée de leur traitement. Mais sitôt l’opération achevée, les chercheurs disposeront au CARAN d’inventaires nominatifs des dossiers de carrière du ministère de l’Instruction publique, comme c’est déjà le cas pour les dossiers administratifs nominatifs du rectorat de Paris conservés aux Archives nationales (série AJ/16).

  • 5  Ces fiches individuelles d’inscription et de scolarité à la Faculté de droit de Paris portent les (...)

Par ailleurs, ont été programmés pour l’année 2009 le reclassement et le microfilmage des fichiers de scolarité des étudiants de la faculté de droit conservés dans la série AJ/165. Ces fichiers sont en effet très peu manipulables et, pour cette raison, actuellement peu accessibles aux chercheurs.

Valorisation des fonds et conventions avec l’Université

Parallèlement à ce travail de préservation des documents et de mise à disposition d’inventaires pour les chercheurs et les généalogistes, de nombreuses valorisations de ces fonds ont été entreprises par la section du XIXe siècle depuis l’année du bicentenaire de la création des lycées en 2002. Les actes de cette journée ont été publiés en 2003 sous le titre Mémoires de lycées, archives et patrimoine, grâce à une convention entre l’Institut national de recherche pédagogique et la Direction des Archives de France. La signature d’une nouvelle convention permettra la prochaine publication des actes de la journée d’études Les hommes et les femmes de l’Université : deux siècles d’archives, tenue à l’hôtel de Rohan le 10 mars 2008.

  • 6  Ce colloque, intitulé Hôpitaux, médecine et société du Moyen-Âge à nos jours. Expériences régional (...)
  • 7  Les interventions d’A. Le Goff à La Rochelle en 2005 sur « Érudits de terrain et chercheurs d’aven (...)

La collaboration des responsables de séries avec l’Université et le milieu de la recherche se traduit par des participations aux séminaires et journées d’études organisés depuis 2006 par Emmanuelle Picard, chargée d’un programme de recherches sur l’histoire de l’enseignement supérieur au Service d’histoire de l’éducation. Il faut aussi citer, pour ce qui est de l’enseignement médical, la participation au colloque organisé par l’université de Rouen en 20066 et, pour tout ce qui concerne les missions scientifiques octroyées par le ministère de l’Instruction publique, les contributions aux différents travaux et congrès du Comité des travaux historiques et scientifiques (2005 : La Rochelle ; 2007 : Arles ; 2008 : Québec)7.

  • 8  AREA-France vise à encourager l’étude et la documentation de divers fonds d’archives et des source (...)

Par ailleurs, les Archives nationales ont signé une convention de collaboration avec l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), le 8 août 2005. Pour la série F/17, cette convention concerne un projet qui s’inscrit dans le cadre du programme européen AREA (Archives of European Archaeology), piloté pour la France par l’INHA8. Elle a permis de bénéficier de vacations pour reclasser, en 2006 et 2007, les dossiers des missions archéologiques effectuées sous l’égide du ministère de l’Instruction publique en Grèce et au Proche-Orient.

Le 5 février 2008, une convention a également été signée avec l’équipe du professeur Halperin, de l’École normale supérieure. Elle a trait à l’établissement d’une base de données et d’étude sur les docteurs en droit au XIXe siècle et au repérage des dossiers relatifs aux études de droit produits par le ministère de l’Instruction publique. La constitution de cette base est destinée à l’étude, par l’équipe « Sociologie historique du droit et de la justice » (dénommée plus simplement équipe ENS-Droit), des juristes et du rayonnement des facultés de droit et à la définition de travaux de recherche ; elle permettra également à la section du XIXe siècle des Archives nationales d’enrichir ses bases de données et instruments de recherche.

Enfin, une autre convention est à l’étude concernant le projet de dictionnaire de la faculté des sciences de Paris (1808-1939) dont le Service d’histoire de l’éducation a entrepris la mise en œuvre. Dans la perspective de la constitution d’une base de données biographiques des enseignants de la faculté parisienne, une équipe dirigée par Françoise Huguet, Claire Lemercier, Fabien Locher et Emmanuelle Picard a mis en place un travail collaboratif ouvert aux historiens de l’éducation et aux historiens des sciences. L’essentiel des données recueillies dans le cadre de cette enquête collective est extrait des dossiers individuels conservés dans les séries F/17 et AJ/16, dans une perspective de reconstitution cohérente des trajectoires individuelles et d’histoire sociale des enseignants du supérieur. Une première réunion de travail avec les contributeurs du dictionnaire a eu lieu le 28 mai dans les locaux des Archives nationales.

Notes

1  Les Archives nationales sont implantés sur trois sites : Paris, Fontainebleau, et le site de Pierrefitte-sur-Seine, en construction. Sur le site parisien sont conservés les archives des services de l’État, du Moyen-Âge jusqu’à 1958, et les archives présidentielles ainsi que le minutier central des notaires de Paris et de nombreux fonds d’origine privée.

2  Le Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales (CARAN) regroupe la plupart des services offerts aux chercheurs qui souhaitent consulter les documents conservés aux Archives nationales (site de Paris).

3  Il est fortement conseillé aux lecteurs de consulter sur le site Internet de Paris les rubriques : « CARAN > Accueil > Préparer votre visite au CARAN > Les dérogations : modalités pratiques ». Il faut rappeler que pour consulter les dossiers nominatifs concernant des personnes nées il y a moins de 120 ans, une dérogation est nécessaire. Le projet de nouvelle loi sur les archives examiné en deuxième lecture au Parlement en juillet 2008 doit raccourcir ces délais. En 2007, 118 dossiers nominatifs ont été consultés par dérogation : 80 pour la série F/17, 35 pour la série AJ/16 et 3 pour la série 61/AJ.

4  La navigation est la suivante : « Accueil > Instruments de recherche et bases de données > Fonds publics postérieurs à 1789 » (fichiers au format pdf).

5  Ces fiches individuelles d’inscription et de scolarité à la Faculté de droit de Paris portent les côtes suivantes : AJ/16/1603-1738 (c. 1815-1920) et 1806-1900 (étudiants nés avant 1905).

6  Ce colloque, intitulé Hôpitaux, médecine et société du Moyen-Âge à nos jours. Expériences régionales et perspectives nationales, s’est tenu en janvier 2006 à Fécamp. Les actes ont été publiés par les universités de Rouen et du Havre en janvier 2008 sous le titre Accueillir ou soigner ? L’hôpital et ses alternatives du Moyen-Âge à nos jours. Le chapitre 6, intitulé « Apprendre à soigner au XIXe siècle », a été rédigé par A. Le Goff.

7  Les interventions d’A. Le Goff à La Rochelle en 2005 sur « Érudits de terrain et chercheurs d’aventure : les voyageurs dans les archives du ministère de l’Instruction publique » (sous presse) et à Arles en 2006 sur « Images et fantômes d’images dans les missions individuelles octroyées par le ministère de l’Instruction publique au XIXe siècle ».

8  AREA-France vise à encourager l’étude et la documentation de divers fonds d’archives et des sources premières portant sur l’histoire de l’archéologie, ainsi que l’alimentation d’une base de données de fonds d’archives concernant l’histoire de l’archéologie, accessibles à tous par Internet.

Haut de page