Navigation – Plan du site
Comptes rendus

MASSOL (Jean-François). – De l’institution scolaire de la littérature française (1870-1925)

Grenoble : ELLUG, 2004. – 312 p.
Clémence Cardon-Quint
p. 161-162
Référence(s) :

MASSOL (Jean-François). – De l’institution scolaire de la littérature française (1870-1925). – Grenoble : ELLUG, 2004. – 312 p.

Texte intégral

1Jean-François Massol réunit dans cet ouvrage un essai inédit et divers articles parus entre 1984 et 1999, qui s’inscrivent tous dans la lignée des travaux de Renée Balibar sur les liens entre l’institution scolaire et la production littéraire.

2Proposant un examen critique des hypothèses de cette sociologue de la littérature, l’auteur s’intéresse aussi bien à l’influence des pratiques d’enseignement sur l’organisation linguistique, rhétorique, narrative et poétique des œuvres littéraires qu’aux représentations littéraires de l’institution scolaire et de ses acteurs. Ses travaux combinent des approches très diverses. L’étude des instructions officielles, des manuels et des rapports d’inspection lui permet de reconstituer les pratiques de classe à la fin du XIXe siècle et de retracer leur évolution après les réformes entreprises sous la Troisième République. Il évoque, par exemple, la disparition de l’écriture poétique en milieu scolaire, qu’il suggère de lier à l’émergence du poème en prose et du vers libre. Dans un second temps, des analyses détaillées de textes d’Arthur Rimbaud et de Jules Vallès illustrent la pertinence d’une démarche qui envisage l’écriture littéraire dans ses rapports avec des exercices scolaires tels que la versification latine ou le discours. Sont ensuite examinées les représentations que Jules Vallès, André Gide et Marcel Proust proposent de l’institution scolaire ou, plus modestement, de pratiques consacrées comme la composition française et la dissertation. L’ouvrage se termine par un article portant sur l’adaptation scolaire des Thibault de Roger Martin du Gard, où l’auteur montre comment une œuvre littéraire influencée, dans ses thèmes et sa structure, par le modèle scolaire du Tour de la France par deux enfants, est à son tour remaniée pour satisfaire aux exigences d’un manuel de lecture.

3Cette étude, qui examine un cas très particulier des échanges entre institution scolaire et production littéraire, est révélatrice de la démarche de Jean-François Massol. Celui-ci ne cherche pas à proposer une interprétation univoque et systématique de ces échanges, mais préfère bien suggérer, au fil des textes, la richesse de ce champ d’investigation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clémence Cardon-Quint, « MASSOL (Jean-François). – De l’institution scolaire de la littérature française (1870-1925) », Histoire de l’éducation, 109 | 2006, 161-162.

Référence électronique

Clémence Cardon-Quint, « MASSOL (Jean-François). – De l’institution scolaire de la littérature française (1870-1925) », Histoire de l’éducation [En ligne], 109 | 2006, mis en ligne le 23 mars 2009, consulté le 23 juin 2017. URL : http://histoire-education.revues.org/1219

Haut de page

Auteur

Clémence Cardon-Quint

 

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page